Démarche

 

Ma recherche consiste à trouver un vocabulaire pictural avec lequel je pourrai communiquer aux spectateur mes émotions du moment et ce sans mettre aucune barrière aux techniques, aux médiums ainsi qu’aux supports utilisés.

Je travaille principalement avec la peinture acrylique, l’encre de Chine le fusain et marqueurs permanents.

J’utilise différents supports telle la toile, le papier, le carton et j’explore aussi la sculpture d’argile.

La majorité de mon travail se fait de nuit : c’est là que mon inspiration est à son meilleur.

Très jeune, j’ai eu la chance d’explorer la photographie. Je me souviens d’avoir cherché l’équilibre entre la lumière le sujet et la façon de cadrer mes  intentions.

Quelques années plus tard, j’ai pratiqué  le théâtre : c’était pour moi une façon de  mettre en images un texte suivi.

Début des années 1990,   je découvre un intérêt  pour la musique et la composition : réunir le son, les mots et les images m’apportent un grand plaisir.

Fin 1990 début 2000, je reçois en cadeau un stylo à encre indienne, ce qui m’encourage à pratiquer le dessin.

Mon travail se concentre de plus en plus sur les détails et les mouvements de l’image.

Mon but alors était de laisser une trace de vie, un mouvement sur une surface vierge et immobile.

En 2002, je passe du dessin à la peinture et le papier fait maintenant place à la toile.

Je m’intéresse davantage à l’histoire et aux artistes qui ont marqué l’histoire de l’art. Ceux-ci m’ont servi de guides dans ma propre démarche artistique.

Étant artiste autodidacte, je me laisse le plaisir d’imaginer avoir étudié avec : Jean-Paul Riopelle, Jackson Pollock, Pablo Picasso, Salvador Dali, Joan Miro pour ne nommer que ceux- là.

Ce que je retiens de ces artistes c’est surtout leur grande détermination. Grâce à eux je me surprends à penser différemment.

Je réalise de plus en plus que les techniques sont illimitées autant que les supports utilisés, ce qui m’ouvre des horizons nouveaux. C’est ainsi que s’enchaîne mon apprentissage.

J’ai maintenant compris que l’œuvre que je cherche à réaliser n’est plus seulement un tableau ou une sculpture mais bel et bien un ensemble d’œuvres qui, avec le temps,  deviendra le journal intime de ma propre vie.

Marco Henrie